maurin_et_la_spesa

les oeuvres sont en réserve

Le Confesseur février 24, 2010



Clé USB + robot conversationnel
Numéroté de 1 à 8 ex.

Editions STROBO – 2009

Présentation, conférence et démonstration au CRAC de Sète le vendredi 5 mars à 18h30.

Voir le flyer-Strobo

Voir la page M&LS sur Strobo

Il s’agit d’un robot conversationnel, de ceux qui pourraient passer (?) le «Test de Turing », une proposition de test d’intelligence artificielle ayant la faculté d’imiter la conversation humaine.


Décrit par Alan Turing en 1950 dans sa publication Computing machinery and intelligence, ce test consiste à mettre en confrontation verbale un humain avec un ordinateur et un autre humain à l’aveugle. Si l’homme qui engage les conversations n’est pas capable de dire qui est l’ordinateur et qui est l’autre homme, on peut considérer que le logiciel de l’ordinateur a passé avec succès le test. Cela sous-entend que l’ordinateur et l’homme essaieront d’avoir une apparence sémantique humaine.

Autres robots conversationnels : Generation5 Eliza, Sowana (du cercle Ramo Nash), A Seance with Guy Debord (2004).

Voir les archives du dossier thématique : Les machines peuvent-elles penser ? Panoplie.org dossier Théma : les robots -Chapitre : Communiquer avec son robot //  ou récupéré en word : PANOPLIE.ORG-ROBOTS
(remerciements à Clément Charmet et Annie Abrahams)

Ce robot-là habite une clé USB et deviendra peut-être un excellent guide sur le chemin de la sagesse et de la rédemption.

Un jeu facétieux où le confesseur va sans cesse pousser à l’introspection le visiteur innocent, et sur le côté sombre de son âme s’appesantir.

Il faut dire que M&LS ont choisi pour répondre à la confession l’esprit d’un moine de légende : Raspoutine, à la fois un mage, un mystique et un imposteur alcoolique et pornographe… mélangé à celui d’un prédicateur fou, aux imprécations apocalyptiques…

La clé USB éditée en un multiple de 8 exemplaires, sera à la fois unique par la relation qu’elle entretiendra avec son utilisateur, aucune conversation ne pouvant être la même que pratiquée avec la clé voisine, ni même la même que la précédente conversation.

L’heureux propriétaire de cette clé marquée au sceau de M&LS, et présentée dans un coffret velours des plus précieux, en plus de pouvoir se promener avec elle dans la poche, une sorte d’ami qui vous veut du bien, se trouve en mesure d’offrir à l’occasion à un(e) ami(e) la possibilité d’une confession personnelle avec ou sans témoin, moment privilégié s’il en est !

Ce travail s’inscrit dans un ensemble initié depuis plus d’un an déjà, qui s’intitule ‘Les pétés capichaux’ et interroge la vanité contemporaine en touchant du doigt certaines de nos pulsions honteuses, sous l’angle de l’humour et de l’ironie.

Maurin et La Spesa réitère l’esprit de la parodie qui habite souvent leurs travaux : ici le robot conversationnel virtuel devient l’Esprit par excellence présenté à un public déjà trop soumis à des pratiques publicitaires qui utilisent ces ersatz d’intelligence à la place d’un rapport humain, même à travers Internet.

Publicités
 

Des anges décembre 31, 2009

Le couple d’artistes s’expose…!

Pour  le PPCM, lieu des expositions 2009 d’ESCA à Nîmes, la galerie ESCA a demandé à plusieurs couples d’artistes d’envisager la possibilité d’exposer ensemble avec la thématique suivante : « Dans quelle mesure l’un est (ou est devenu) la muse de l’autre, où commencent (où s’arrêtent ) leurs affinités, eux qui, en principe, sont les premiers regardeurs. »

Maurin et La Spesa, qui seront les premiers à s’exécuter en ce début d’année, ont répondu ceci :
« Maurin l’amuse et ça la muse elle : pas de muse chez Maurin et La Spesa, que de l’amuse ! Ils œuvrent plutôt comme des larrons en foire, dans le cogito à deux, l’entité bicéphale (on a du mal à distinguer ce qui appartient en propre à chacun, ils malmènent ainsi le mythe de l’artiste inspiré solitaire et la notion d’auteur) et vivent leurs singularités discutées, disputées, arrachées à grand bruit et la négociation comme forme de construction du travail. L’immersion du couple dans l’art et (est) son engagement dans la vie… Ainsi s’affinent leurs affinités infinies. »

Ce dont nous prenons acte !

En savoir plus

Installation « Just a crash » //Jaguar J6, modelages terre crue, flèches Décathlon, fleurs artificielles et rubans // Production galerie ESCA, Milhaud – 2009

♥♥

Extrait de la conférence « L’art, la vie, la mort » du 22 décembre 2009 au Living Room, Montpellier

(…) Les vrais pêchés de maurin et la spesa :

Persister à se moquer du malheur et refuser la fonction anxiolytique et anxiogène de l’enfer ! Ce n’est pas bien de tirer des flèches Décathlon sur des chérubins ailés en terre fraîche, noire mais crue, afin qu’ils s’écrasent au sol ou sur la superbe jaguar enrubannée qui était censée transporter des nouveaux mariés en toute cérémonie…

(…)