maurin_et_la_spesa

les oeuvres sont en réserve

Duo janvier 10, 2010


« DUO : allumer le feu », vidéo animation sonore
Présentée dans le cadre de l’exposition « D’où viens-tu Johnny ? » 2007


Extrait du texte :

La Spesa// Ces repérages en immersion totale nous font des journées harassantes, tu ne trouves pas ?

Maurin// Un entraînement au voyage s’imposait si nous devons quitter une existence fruste mais familière pour l’intensité d’une exploration sauvage…

La Spesa// Nous adoptons déjà le mode de vie des trappeurs : s’abandonner à la chute vers l’horizon, progresser face à l’impénétrabilité des concepts rencontrés, assumer les contraintes de la précarité, préparer un feu de camp digne de ce nom …

Maurin// Ce feu est la base de l’expédition, la halte marque une pause, une réflexion sur le parcours, je serai le gardien du feu ! Un symbole primitif pour une vérité neuve !

La Spesa// Dis-donc, le feu en appelle aussi à la cuisson des aliments, n’avons-nous pas quelques saucisses à griller à portée de main ?

Maurin// Nous aurons à nous mouvoir dans l’immensité, combattre pour nous frayer un chemin dans les virulences de la végétation, apprendre à gérer les conséquences de la tombée brutale de la nuit, à effacer nos traces, à nous défendre contre l’âpreté du milieu, contre les mauvaises rencontres de ces terrae incognitae… Tu n’enlèverais pas ce son d’harmonica par hasard, il finit par me glacer le sang…

La Spesa// D’accord pour la piste son, je la vire… mais puisque tu sembles décidé à revenir habiter l’instant et t’y soumettre, pourrais-tu me répondre à propos des saucisses ?

Maurin// Une intuition habite l’artiste : deviens ce que tu es, hors des sentiers battus… C’est vrai que j’ai faim à présent : reprenons des forces pour réaliser le programme ambitieux que nous nous sommes fixé !

La Spesa// Aurons-nous la force de fendre la nuit comme une peau de bête ? L’énergie d’aller chercher fortune par delà notre paysage ? L’audace de nous frotter à l’espace belligérant mais ô combien intense et stimulant des vastes plaines internationales ?

Maurin// N’en doutons pas, ma chère, et préparons-nous à bouleverser les anciennes habitudes de considérer le monde et l’art…

La Spesa// Cher aventurier, mon créateur d’espace élargi, viendras-tu partager une extase éminemment matérielle, et dîner avec moi ?

Maurin// Nous trouverons la vraie nourriture, celle qui ne laisse pas affamé, nous devinerons le mot de passe pour libérer nos facultés latentes et nos forces encore invisibles…

La Spesa// Exposons-nous sans réserve à cette aléatoire entreprise née de la nécessité intérieure d’une vie nouvelle…

Maurin// Ne soyons plus captifs de nos brumes et des mirages inévitablement décevants, soyons fermes dans cette résolution, et nous vivrons des moments d’envergure planétaire en disposant d’un champ de vision global en phase avec le local.

 

D’où viens-tu Johnny?

Vue de l’exposition D’où viens-tu Johnny ? organisé par Artelinea à la galerie ESCA sept-oct 2007
**
Ane, cher âne, ne vois-tu rien venir ? Vidéo sonore


Duo : allumer le feu (vidéo animation sonore)

D’où viens-tu Johnny ?

Le Johnny’sWetLog Signature

Article de Céline Mélissent

 

Under the tree janvier 9, 2010

Under the tree

Maurin et La Spesa étaient confortablement allongés sur des chaises longues sous le chêne qui leur procurait une ombre fraîche,  quand le chant des cigales se montra tout-à-coup plus entêtant que jamais. Un brin agacé à présent, Maurin se mit à maugréer. « La Spesa, dis-moi si je me trompe, mais j’ai la ferme impression que malgré tous nos efforts, l’immensité du travail abattu et l’obstination dont nous faisons preuve à l’endroit de l’art contemporain,  nous allons droit dans le mur…. »

« Tu sais bien qu’il ne nous est plus possible de trouver le réconfort dans un pessimisme prophétique… et que seul ce combat quotidien … »

« Peut-être devrions-nous faire face avec les moyens de la concurrence,  produire,   automatiser la production,  lui trouver une forme simple, séduisante, en envahir le territoire, trouver des partenaires,  exposer à 10 endroits en même temps, accaparer les médias…

« Et si on produisait des patates, on pourrait répondre à l’éternelle question –et qu’est-ce que vous faites dans la vie- heu ! je fais des pommes de terre !  Je cultive  !

« Je sais, on va piquer une patate dans le haricot de Viallat,  ce sera un bon slogan publicitaire ! »

«Produire, séduire, cultiver » …

«Déballer, accrocher, exposer »…

Bercés par les mots et les rythmes,  ils s’endormaient…

Leur entreprise, M&LS, trouvait un concessionnaire,  pas trop loin. (les amis de Maurin et la Spesa connaissent leur attachement à éviter les déplacements inutiles*).  Une galerie régionale, une maison de bonne réputation, de vrais partenaires de production et de diffusion, pour installer des bases sérieuses, condition nécessaire à l’extension du projet vers le national voire à l’exportation. Un directeur de Frac,  le délégué aux Arts plastiques de la DRAC, un responsable de centre d’art prestigieux viendrait visiter et comprendrait la formidable détermination des artistes… On les inviterait, on leur mitonnerait des résidences de travail où ils auraient le temps et les moyens nécessaires à des réalisations futures… peut-être un lieu pour continuer à faire connaître d’autres artistes,  créer les conditions pour grandir dans l’expérimentation…

«Maurin,  j’ai entendu une voiture se  garer ! Réveille-toi ! »

«Tiens des visiteurs ? un jour où tout le monde est à la plage ? pour une exposition d’art contemporain ?  Je rêve. »

Maurin et la Spesa
Eté 2002

 

Il était une fois… une fin janvier 7, 2010

 

 

 

 

——————————————————————————————–

TITLE      Il était une fois… une fin !  Once upon a time… an end !

YEAR                      2005

MEDIUM               Multimedia, mis en ligne sur Internet

SHORT DESCRIPTION

Une galerie d’art disparaît durant une éruption volcanique

LIEN

panoplie.org

 

Drelin drelin s’agitent les grelots

———————————————————————————————–

TITLE  Drelin drelin s’agitent les grelots

YEAR 2006 juin

MEDIUM                    Installation vidéo – sculpture

SHORT DESCRIPTION

Sculpture h 235 x 180 x 100 cm : Résine polyester armé sur polystyrène

Autoportraits en faïence – Peinture et vernis sur sculpture, figurines et socle.
Socle bois intégrant système moteur pour rotation 1 t/mn

Projection vidéo rotative inversée sur les murs de la galerie
Système rotatif avec moteur et alimentation 1 à 8 tours/mn
Son :  original

LIEN

Du champ des cirques, Hortense !galerie ESCA / Milhaud –- Gard

EN SAVOIR PLUS

Production réalisée avec l’aide du FRAC  et de la Région Languedoc Roussillon (Bourse individuelle 2006), du Conseil Général du Gard et de la galerie ESCA-Milhaud-Gard

+ Texte de Emmanuel Latreille, tiré de l’édition spéciale  Chauffe Marcel ! de la revue Offshore  – Juin 2006

Edition du catalogue Chauffe, Marcel !
Chauffe Marcel ! FRAC LR http://www.fraclr.org/

 

MNLS ON-OFF

TITLE      MNLS/ON/OFF

YEAR                      2005

MEDIUM               Installation

SHORT DESCRIPTION

Un chenillard programmé allume et éteint les 2 lampes de façon aléatoire

2 lampes de chevet sur un socle contreplaqué blanc sur mesure.

Dim. : 80 x 55 x 25 cm

LIEN

MNS THE GAME – Galerie d’O – Montpellier
Domaine départemental du Château d’O – Mai 2005


 

Live in South of France

 

TITLE   Live in South of France

 

YEAR    2004  janv

MEDIUM Sculpture

SHORT DESCRIPTION

Sculpture textile (tissu provençal) sur armature  –  0.70 x 0.42 x .25 m

 

LIEN

Cachez ce quotidien que je ne saurais voir …

Galerie du FRAC LR – 2004