maurin_et_la_spesa

les oeuvres sont en réserve

GloryLove novembre 11, 2012

Dans le cadre de l’exposition HEM HEM,
voir la galerie d’images ici

J’aime ta peau ton corps- et l’étau de ta bouche en cœur
J’aime surtout d’abord – ton hoquet et tes hauts le cœur
Gloryhole
Telle un vampire tu réveillerais un mort – dans la fêlure où glissent mes remords –
et mes craintes les pires – les mauvais coups du sort-
Et si j’ose un soupir- avant que tu ne m’essores – dans la fêlure –
C’est pas la mer à boire – c’est ton désir – et c’est mon désespoir –
Mes pensées impures – que tu fais disparaître dans un murmure-
Ce n’est pas toi, peut-être -…

Benjamin Biolay

Gloryhole extrait
///

 

Objets de méditation

 

Dans le cadre de l’exposition HEM HEM,
voir la galerie d’images ici

A la frontière de la théorie des humeurs popularisée par les Écrits hippocratiques et la médecine antique (dont la bile noire de la mélancolie)- et la mécanique des fluides, faisant jouer les mouvements aspiration-oppression, dans l’action et la réaction d’un ressort et d’une soupape, on a ces évocations de petites systèmes mécaniques, si précieux pour réguler les circulations de fluides, réduire la pression, ouvrir et fermer les vannes, contrôler par divers regards les flux, frottements et viscosités des sécrétions… jusqu’à l’outil primordial : la ventouse qui débouche l’encombrement, favorise l’évacuation des choses usées, permet la vidange des remous anciens. (le dégorgeoir !)

Ces sculptures, objets de méditation, modelées à la main et à l’œil, ne valent que par cette somme de gestes accomplis inlassablement pour arrondir la forme, la redresser, la régulariser, imaginant toujours plus loin une amélioration des contacts enfin lubrifiés et un doux remboitement des pièces mâles et femelles constituant ces petits systèmes si utiles à notre qualité de vie plombière.

 

Casanova Forever août 17, 2012

A Narbonne : Dead man walking, quelques vues au Musée archéologique. Photographies FRAC Languedoc-Roussillon. Août 2010.

 

Pièce à convictions février 9, 2012

Un article sur paris-art : Interview Susplugas-Declercq

« Pièce à convictions »

Sculpture de dimensions 40 x 42 x 23 cm en céramique (grès porcelainique) + vidéo n&b gravée sur dvd en boucle, durée ± 10mn


Cette sculpture a été réalisée à partir d’une posture choisie parmi les dites acrobatiques dans le Kâma-Sûtra et se construit grâce à divers fragments d’asanas de hatha-yoga.

La vidéo retrace les péripéties inhérentes à l’aventure de l’art et du couple, les divers petits arrangements (entre amis) nécessaires ; la créativité ne sera pas superflue pour inventer toutes sortes de cales et béquilles utiles à cet effet. Tous les jugements de valeur sont à suspendre, ainsi que toutes comparaisons désobligeantes. Il s’agit d’avancer sur une voie éminemment pratique, qui dispense de toute théorie, tout au moins sur l’instant.

Évidemment, retour sur le combat contre la gravité dans tous les sens du mot, l’attraction terrestre, les limites du corps humain, le poids des humeurs, le choc des squelettes … Évaluer la souplesse à acquérir, envisager les échauffements, les exercices, et enfin tout ce qui peut pallier aux déficits éventuels… Entre sublimation et disqualification.

***

Cette pièce a participé à l’exposition : « Je hais les couples »

Une proposition de Jeanne Susplugas et Alain Declercq.
Du 20 janvier au 25 février 2012. LOFT CMJN, 46 Bd Magenta – 75010 Paris.
+33(9) 51 74 75 39 <<< Contact : www.wjamoisartpartners.com

je-hais-les-couples-idemr  (communiqué de presse : Isabelle de Maison Rouge)
Articles et images http://www.parisweb.tv/Vernissage-de-l-exposition-Je-hais-les-couples_v1741.html
http://beautifulanddelights.blogspot.com/2012/02/je-hais-les-couples-jeanne-susplugas.html

 

Amstramgram janvier 7, 2012

 

L’exposition Je hais les couples janvier 4, 2012

Participation à un commissariat de Jeanne Susplugas et Alain Declercq avec un travail récent : « Pièce à convictions », composé d’une sculpture céramique et d’une vidéo en boucle.

Communiqué de presse de l’exposition : Je hais les couples-Isabelle_de_Maison_Rouge

Images et suite… après le vernissage parisien !

 

Le voyage imaginaire décembre 30, 2011

Dans le cadre du “Voyage imaginaire” de l’exposition “Le monde au bout d’un fil”, présentation d’une vidéo de Maurin et La Spesa  “Âne mon cher âne”  Salle du Grand escalier.
Vernissage le vendredi 4 novembre à 18h30

Renseignements : ddp le monde au bout d_’un fil.pdf

Musée du Vieux Nîmes
Place aux Herbes – Nîmes 30
Exposition ouverte jusqu’au 31 décembre 2011
du mardi au dimanche de 10 à 18 h
Musée gratuit
04.66.76.73.70
***